Les enjeux du G.S.O.T.F.

« Depuis la loi du 4 mai 2005, la tendance actuelle du gouvernement et du législateur est de poser de grands principes dont le non respect se solde par une sanction et de renvoyer les modalités, voire le contenu, des lois sociales au dialogue entre partenaires sociaux. A cela s’ajoutent le nombre de plus en plus croissant d’obligations nouvelles (représentativité syndicale, portabilité des droits à prévoyance et mutuelle, la transférabilité du DIF, l’égalité homme-femme, l’emploi des seniors,…).

Les syndicats, tant patronaux que salariés, se retrouvent donc encore plus au cœur du processus normatif. Il est donc impératif que les employeurs de la branche du Tourisme Social et Familial se regroupent au sein d’un syndicat fort et réellement représentatif des structures du TSF.

Face à ces véritables défis sans cesse renouvelés, le G.S.O.T.F. les actions du G.S.O.T.F. sont de :

  • défendre les intérêts de ses mandants et ceux de la branche du Tourisme Social et Familial comme employeur (la partie politique au sens large est assurée par l’UNAT),
  • négocier la convention collective avec les organisations syndicales,
  • représenter les employeurs avec les autres organisations patronales auprès des pouvoirs publics (Ministères du Travail, du Tourisme, de l'Economie et des finances,…) et des partenaires sociaux.

Nous voulons renforcer la reconnaissance de notre branche en prenant en compte ses spécificités tant historiques et culturelles qu’économiques. Nous œuvrons (et avons œuvré) sur tous les dossiers la concernant : les problématiques de la TVA, des handicapés, des seniors,... »